Tchad:Justice Pour Les Victimes de Ahmat Bachir!

313 lectures

TOL presse du dimanche 08 sept 2013–Publié le : 08 sept 2013 à 07 h 19 min
AHMAT BACHIR SINGE ---07-09-2012 02-22-32
Très bien dit ! Je  crois qu’il reste la 2e  étape pour notre fameux Ministre  de la Sécurité Ahmat Mahamat Bachir : il doit répondre de ses actes…
Ah, enfin un ouf de soulagement pour la population tchadienne en générale et très particulièrement celle de N’Djamena avec  ce départ du Gouvernement du « Super flic » !Je crois qu’il reste la 2e étape pour notre fameux  ex Ministre de la Sécurité  Ahmat Mahamat Bachir : il doit répondre de ses actes d’abus de pouvoir, d’arnaque, de vol organisé et pourquoi  pas d’incompétence et de trouble à l’ordre public en complicité avec son patron le Président  Idriss Deby. Car  il est le prototype des malfrats de la République ! Nous pouvons illustrer nos accusations, avec ses fameuses Commissions de Contrôle des voitures et motos pour la délivrance du célèbre « OK » et autres. Les deux Commissions ont fait une recette qui dépasserait les  07 milliards de Fcfa (j’en suis victime aussi avec ma voiture et je serai prêt à témoigner ». Mais à la surprise générale en Septembre dernier, lors du Collectif Budgétaire à l’Assemblée Nationale, le Ministre  des Finances & du Budget Christian DIGIMBAYE déclarait que son Ministère n’a pas encaissé les recettes faites par ces deux Commissions mises sur pied par son collègue de Sécurité. Il renchérit qu’il n’est pas le mieux placé pour répondre à cette question. Hum !!! Un autre abus ignoble commis par Mr Bachir et donc il mérite d’être trainé devant la justice est la destruction des  43 pirogues des pauvres pêcheurs sur le fleuve chari de N’Djamena, en novembre dernier. Souvenons-nous qu’au début de ce mois de novembre, le Ministre a pris une  décision pour créer ce qu’il appelait « la zone rouge » sur le fleuve et donc il a refusé de donner les explications convaincantes, alors que ce n’est qu’un secret de polichinelle ! En fait, cette décision qui interdisait l’utilisation de l’eau de ce fleuve, la traversée, la pêche  est un véritable crime économique et social, donc inutile d’imaginer les conséquences. Et nos pauvres pêcheurs étaient les 1eres victimes  de cette folie politico-administrative mais malheureusement leur plainte n’a pas abouti à la justice. Horrible ! Maintenant qu’il n’est pas à la commande, nous osons croire que la Justice sera courageuse pour le traquer. N’est-ce pas « nul n’est au-dessus de la loi » ? Sinon, seul le peuple ! Et le Préambule de notre Constitution de 1996 nous permet, nous peuple martyrisé et méprisé de se soulever contre ces « voyous » qui nous gouvernent. Mais hélas ! Nous hésitons à réagir comme nos cousins magrébins qui ont réussi audacieusement à se débarrasser de leurs potentats. La vérité est que nous n’osons pas et nous pensons à tort que ces despotes nous sont souvent imposés de l’extérieur… Et pourtant chers tchadiens, le Préambule de notre Constitution déclare : « Affirmons  notre opposition totale à tout régime dont la politique se fonderait sur l’arbitraire, la dictature, l’injustice, la corruption, la concussion, le népotisme, le clanisme, le tribalisme, le confessionnalisme et la confiscation du pouvoir… » Ainsi, il nous est permis de chanter aux oreilles de ces  aristocrates qui nous dirigent:
Oh peuple meurtri,
Lève-toi, toi qui es puni,
Par tes dirigeants bandits !
Bas-toi, pour ta survie,
Courage face à Deby,
Car il a déjà zigouillé ses opposants Abbas Koti, Togoïmi et Ibni
La vérité est que le President Deby joue souvent à l’antithèse de son discours et viole allègrement les Lois républicaines et refuse d’entendre raison. Oui, certes, le Général-sultan-président Idriss Deby Itno  ne rit pas avec son pouvoir mais la réalité est que depuis 23 ans de règne, il a forgé plus des délinquants au col blanc que des honnêtes citoyens et démocrates. Ceux qui ressemblent à Mr Bachir sont nombreux dans sa galaxie : il a privatisé les services publics de la Carte Nationale d’Identité, de passeport, de permis de conduire… à son cousin Abderahaman Hassan Mahamat Itno avec sa fameuse société SOGECT. Hum ! Son grand frère Daoussa avec ses sociétés fantoches telle la SNER s’arrache plus de 85% du marché des infrastructures  publiques, pour nous réaliser des éléphants blancs. Alors qu’il y a des sociétés plus sérieuses comme SATOM ou Bouygues. Ses acolytes  Adoum Younousmi et Haroun Kabadi détournent nos milliards et le blanchissent mais ne sont jamais inquiéter aussi, parce qu’ils constituent un réseau donc il est le chef. En un mot, sa petite famille est plus riche que la grande République mais dort tranquillement. Bref, vous aurez compris que les Bachir sont nombreux dans ce pauvre pays et sont tous puissants à tel point que la justice les fuit. Mais que le Président Deby comprenne que le Tchad n’est pas son Sultanat ni un paradis pour tous ces criminels qu’il continue de forger à sa suite. Nous demandons simplement que justice soit faite aux victimes de Bachir. N’oublions pas qu’en février 2008, le Président Deby nous a fait une déclaration forte : « Même si vous m’aimez pas, aimez votre pays ». Alors Monsieur le Président, il y a des patriotes qui aiment ce beau pays  et qui vous prient de laisser le DROIT parlé. Monsieur Bachir ne nous dira pas qu’il a des mains propres. Sinon, qu’il entende cette maxime de Hegel à Kant : «  si Kant à les mains propres, c’est qu’il n’a pas de mains » ! Mais connaissant les  pratiques du  Président Deby, on ne doit pas se leurrer. Devant ce règne clanique d’impunité, de gabegie, de  corruption…le peuple tchadien est plus interpellé aujourd’hui que jamais. Et qu’il comprenne qu’ : «  En dehors de toute lutte, il n’y a aucun progrès » dixit Frédéric Douglas.
Adieu  cher Bachir même s’il est toujours possible pour toi de ressusciter et de bondir de nouveau avec  ton pote IDI, qui fait toujours la promotion des incompétents et délinquants de la République. Ainsi, vit-on au pays de Toumaï.
SCE: http://atelier.rfi.fr/forum/topics/tchad-justice-pour-les-victimes-de-ahmat-bachir

Web Analytics