Tchad : ce pays au bord de la crise de nerfs

801 lectures

TOL presse du jeudi 08 décembre 2016 – Publié à 03 h 30 min

deby pensif-08-12-2016 02-49-39
Le gouvernement est dans une bien mauvaise passe. La population est vent debout contre 16 mesures d’austérité qu’il veut lui imposer. Récit.
Hôpitaux, écoles, universités et nombre de services publics sont secoués par la colère sourde de la population et des travailleurs tchadiens qui monte doucement mais sûrement. Tous ces acteurs sont remontés par les mesures d’austérité que le gouvernement vient de prendre pour conjurer les conséquences de la situation économique difficile que vit le pays à la suite de la baisse des cours du pétrole. « Les robinets sont fermés », allégorise une source proche du gouvernement pour expliquer la situation actuelle du Tchad. Alors que le pays était en pleine reconstruction il y a deux ans, dopée par des revenus pétroliers confortables, l’effervescence a été stoppée par la chute des cours du pétrole. Un coup de frein qui a mis un terme aux projets en cours, comme la réhabilitation des routes et la construction de la futuriste Cité internationale des affaires.
Source : OPEP
Les autorités tchadiennes ont tiré la sonnette d’alarme : les recettes du pays vont baisser de 45 % en 2016 à en croire une source officielle, les revenus pétroliers représentant 70% du PIB. « Un déficit budgétaire de l’ordre de 274 millions de francs CFA (soit 417,8 millions d’euros) » sera enregistré, selon le compte rendu du conseil des ministres du 7 octobre dernier établi par la ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Madeleine Alingué.
Lire la suite

 

 

 

Web Analytics