DETOURNEMENT | C’était plutôt 5 valises

642 lectures

TOL PRESSE DU MARDI 27 AOUT 2013–Publié le : 27 AOUT 2013 à 00 h 43 min
VALISES DOLLARS--27-08-2013 00-40-27
Publié le 26 août, 2013
C’est l’histoire d’un vaste et massif transfert de manière tout à fait illégale des colossales sommes d’argent du Tchad vers Dubaï et l’Egypte par la famille présidentielle. L’histoire a fait les choux gras en son temps de la presse online, ainsi que de la presse internationale : une valise bourrée des devises appartenant au petit frère du beau fils national, le Trésorier Payeur General, en la personne de Brahim Hissein Bourma a été saisie à l’aéroport du Caire et la valise aurait été confisquée.
Ci joint la traduction des deux lettres que les autorités compétentes égyptiennes ont adressées à l’Ambassade du Tchad au Caire. Les originaux en arabe y sont également joints.
Selon les témoins oculaires, il s’agirait en réalité de 5 valises, toutes bourrées des devises que le petit frère de la première dame convoyait au Caire pour les placer en lieu sûr. A l’aéroport d’embarquement, N’Djamena, vu le nombre et le poids des valises, les agents ont embarqué seulement 4, laissant la 5ème pour le Prochain vol. Arrivé à destination, le convoyeur a pu faire passer sans encombre les 4 valises ; passage facilité par la détention du passeport diplomatique et la présence du personnel de l’Ambassade du Tchad au Caire. Constatant le manque de la 5ème valise et n’ayant pas été averti au préalable par les agents de la Compagnie au départ de N’Djamena, le convoyeur déclara la perte de sa valise aux autorités douanières du Caire. Au vol suivant, la valise fut transportée et les douaniers égyptiens invitèrent le petit frère national de venir récupérer. La suite est contée dans les deux lettres ci jointes.
BF
Lettre A  
Ministère des Affaires Etrangères                  Fait, le 12/5/2013
Direction du Protocole
Service des immunités.
(Traduction non officielle)
Le Ministère des Affaires Etrangères (Service du Protocole) présente ses compliments à l’Ambassade de la République du Tchad et à l’honneur de lui transmettre en pièce jointe, la copie du rapport du Procureur Général- service des affaires financières et commerciales-du procès N°766/2013 circonscrits aux crimes économiques et l’annexe N°567/2013 concernant la valise spéciale du passager Ibrahim Hissein Bourma (tchadien de nationalité), détenteur d’un passeport diplomatique N° D0005082, dans laquelle il a été découvert 199 000 euros dans une poche dissimulée. A la confrontation le passager a déclaré qu’il ignorait la législation monétaire égyptienne.
Dans son rapport précité plus haut le Procureur a demandé à ce que les services consulaires auxquels appartient l’accusé soit informés.
Le Ministère des affaires Etrangères (service de u Protocole) profite de cette occasion pour présenter à l’Ambassade sa haute considération. /
Lettre B
-Mr l’Ambassadeur, assistant du Ministre des Affaires Etrangères, chargé des affaires africaines et de l’Union Africaine.
-Direction Générale de la Sécurité.
Procureur Général
Bureau du Procureur Général
Chargé des Affaires financières et
Commerciales.
(Traduction non officielle)
Concernant le procès  N°766/2013 concernant les crimes économiques.
La réalité a été établie à la lecture des pages souscrites par Mr Abdallah Mohammed Nasr, directeur à la direction d’action auprès de la 4è direction et superviseur du salon d’arrivée de la ligne rouge N°1 (Immeuble d’arrivée N°1) suivant le P.V du 1/04/2013  après des formalités effectuées en dernier ressort sur une valise non identifiée gardée dans le magasin appartenant à la compagnie Egyptair et aux différentes autres  compagnies ; après vérification, la valise s’est avérée appartenir au passager Ibrahim Hissein Bourma, de nationalité tchadienne, détenteur d’un passeport diplomatique N° D0005082 ; le sieur I.H.Bourma avait déclaré devant le préposé des douanes Mr Omar Mahmoud Anwar ALFOULY, qu’il ne transportait  aucun objet illégal dans sa valise, mais en procédant aux dernières fouilles minutieuses , il a été remarqué dans la valise deux doubles-fonds bombés où étaient logés deux boites  noires en tissus contenant 398 billets de 500 euro soit 199 000 euro. Ainsi donc le préposé a dressé un P.V assorti d’une mise en garde à vue du passager et de la confiscation de la valise.
Aux questions qui lui ont été posées, Mr I.H. Bourma a répondu qu’il ignorait la législation égyptienne en matière d’entrée et de sortie des devises étrangères et en même temps a rejeté la proposition qui lui a été faite de déposer cette somme à la Banque Centrale d’Egypte.
De ce qui précède, le procureur général a pris la décision de mettre fin au garde à vue du passager  et de procéder au transfert de la somme confisquée dans les comptes communs  des services du procureur chargés des affaires financières et commerciales auprès de la Banque Centrale Egyptienne ; par la même occasion le procureur a transmis les différents P.V au gouverneur de la Banque Centrale aux fins de déclencher des poursuites pénales conformément à l’art.131 du code de la BCE et  du code rectifié N°88/2003 de l’organisme bancaire et monétaire. En effet, l’art.939 des instructions générales- notice N°1 des instructions judiciaires- stipule que : «  il sera transmis au bureau technique du procureur général par l’entremise du bureau du substitut du procureur ou des substituts de la cour d’appel selon les cas des jugements avérés, les documents constitutifs accompagnés des requêtes établies, aux fins de :
–          Informer  les formalités de l’enquête menée par le procureur à l’encontre des corps politiques étrangers, ainsi les procès spécifiques qu’ils encourent ;
–          Informer de l’arrestation de l’un des membres consulaires étranger ou de son garde à vue  ou même les mesures pénales prises contre lui.
Fait le 14/04/2013
1er Substitut du Procureur chargé des affaires et commerciales
Oussama TANTAWY.
tchadactuel.com

Web Analytics